Comment créer une entreprise BTP ?

par

Pour se mettre à son compte, un artisan du bâtiment doit respecter certaines conditions et contraintes. Mais alors comment créer une entreprise BTP ? Place des Chantiers vous explique en détail toutes les étapes de la création et de l’installation d’une entreprise du bâtiment.
Comment créer une entreprise BTP ?

Se mettre à son compte lorsque l’on est artisan du bâtiment n’est pas une chose simple. Le professionnel du bâtiment doit respecter certaines conditions et contraintes avant de pouvoir lancer son activité. Mais alors comment créer une entreprise BTP ? Par où commencer ? Place des Chantiers vous explique en détail toutes les étapes de la création et de l’installation d’une entreprise du bâtiment.

Les conditions requises pour créer une entreprise BTP

Créer une entreprise du bâtiment n’est pas quelque chose qui s’improvise du jour au lendemain. Le secteur du BTP est un secteur réglementé. Un artisan doit donc respecter un certain nombre de conditions.

Qualification professionnelle et diplômes

La qualification professionnelle des artisans du BTP est très importante, car elle permet de reconnaître les compétences techniques d’un artisan et sa capacité à réaliser des travaux dans son secteur d’activité.

Pour créer une entreprise du bâtiment et exercer son activité, un professionnel du BTP doit obligatoirement attester qu’il est qualifié pour réaliser cette activité. En effet, la création d’une activité artisanale est soumise à une obligation de qualification professionnelle. Lors de l’inscription de son entreprise auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE), le professionnel du bâtiment doit donc prouver son aptitude à réaliser des travaux.

Pour cela, il doit respecter au moins une des conditions suivantes :

  • Avoir un diplôme de CAP ou un diplôme supérieur (Brevet professionnel, Bac professionnel, BTS, Licence, Ingénieur) ;
  • Avoir une expérience d’au minimum 3 ans dans une entreprise du bâtiment situé dans l’Union Européenne ou dans un territoire de l’Espace Economique Européen ;
  • Avoir un salarié détenteur d’un diplôme ou d’une expérience de 3 ans.

Attention ! Vous devez être titulaire d’une qualification professionnelle pour chaque activité exercée dans votre entreprise. Par exemple, si vous ne possédez qu’une qualification professionnelle en maçonnerie, vous ne pourrez pas proposer vos services pour réaliser des travaux de couverture.

Compétences dans la gestion d’entreprise

Afin de se mettre à son compte et créer votre entreprise BTP, il est aussi nécessaire d’avoir des compétences en gestion d’entreprise. En effet, il est important de montrer que vous savez gérer une société. Vous devez donc avoir des capacités en comptabilité, informatique, ressources humaines, droit, communication, suivi d’un chantier, relation commerciale, management d’équipe…

Vous pouvez vous former à la gestion d’entreprise grâce à une formation. Aussi, le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) vous prépare au métier de chef d’entreprise, en vous donnant toutes les clés pour gérer votre entreprise.

Ce stage s’effectue au sein de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. La formation dure 30 heures et coûte environ 200 €. Le stage est facultatif, mais il est très utile afin de démarrer votre activité dans les meilleures conditions possibles et ainsi augmenter vos chances de réussir.

Choisir le statut juridique de son entreprise

Avant de créer son entreprise du bâtiment, il est nécessaire de choisir le statut juridique qui correspond à votre projet.

Il existe différentes formes juridiques pour créer une entreprise du bâtiment. Le choix du statut juridique de votre entreprise dépendra de votre situation et de vos ambitions.

Création d’une micro-entreprise dans le BTP

Si vous êtes seul et que vous souhaitez lancer votre activité, avoir une micro-entreprise ou une auto entreprise est plus sûr, car vous pouvez tester la rentabilité de votre entreprise sans prendre de trop gros risque financier.

L’avantage de ce statut est qu’il permet d’avoir un régime social favorable aux petits revenus.

Cependant, votre chiffre d’affaires annuel est limité et vous ne pouvez pas embaucher de salariés. Il y a donc certains freins à la croissance et au développement de votre entreprise.

Création d’une entreprise individuelle dans le BTP

Comme son nom l’indique, une entreprise individuelle se compose d’une seule personne. Pour une entreprise où vous êtes le seul employé, il est donc plus intéressant de créer :

  • Une Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
  • Une Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;
  • Une Société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU).

Ces différentes formes juridiques se distinguent sur le plan du régime social.

Création d’une société dans le BTP

En revanche, si votre objectif est de faire grandir votre entreprise, préférez la création d’une société BTP.

Un statut de société vous permettra de développer votre entreprise et générer des revenus importants. Vous pourrez également recruter des salariés ou vous associer.

Pour un projet d’entreprise avec plusieurs salariés, vous pouvez donc créer :

  • Une Société à responsabilité limitée (SARL) ;
  • Une Société par actions simplifiées (SAS).

Pour une entreprise du bâtiment, les formes juridiques EURL et SARL sont les plus courantes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les formes juridiques existantes dans le secteur du bâtiment et bénéficier de conseils pour bien choisir celle qui correspond à votre projet, consultez l’article Quel est le meilleur statut juridique pour un artisan ?

Comment créer une entreprise du bâtiment en 4 étapes ?

Pour créer une entreprise du bâtiment, il est important de réaliser quelques formalités au préalable. Il est nécessaire de préparer son projet et d’être certain de pouvoir lancer son entreprise dans les meilleures conditions possibles. En effet, si vous ne vous préparez pas bien en amont, votre projet risque d’échouer.

1. Définissez votre projet d’entreprise BTP

Pour commencer, vous devez définir le plus précisément possible votre projet entrepreneurial.

  • Déterminez le lieu dans lequel vous allez installer votre entreprise.
  • Définissez votre domaine d’activité, selon vos qualifications : vous pouvez vous spécialiser dans un unique domaine d’activité ou proposer plusieurs types de services.
  • Réfléchissez au concept de votre entreprise et aux offres, aux services que vous pouvez proposer à vos potentiels clients.
  • Pensez au type de clientèle que vous souhaitez attirer.

2. Réalisez une étude de marché

Ensuite, vous devez réaliser une étude de marché afin de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour réussir à vous faire une place parmi les entreprises déjà présentes sur le marché. Il s’agit d’une phase de réflexion durant laquelle vous allez vous informer sur le secteur du BTP, déterminer vos atouts et affiner votre projet.

Les questions qu’il faut se poser lorsque l’on réalise une étude de marché sont les suivantes :

  • Analysez l’environnement du marché : le marché est-il prospère, en pleine mutation ou en déclin ? Si le marché est en déclin, demandez-vous pour quelles raisons. Le marché est-il régulier ?
  • Analyser la demande sur le marché (clients) : Quels clients ciblez-vous ? Qui sont vos potentiels clients ? De quoi ont-ils besoin ? Quelles sont leurs attentes concernant le prix et la qualité des offres ? Apprécient-ils la proximité avec l’artisan ? Souhaitent-ils la rapidité d’exécution dans les travaux ?
  • Analysez l’offre sur le marché (entreprises concurrentes) : Quelles sont les entreprises concurrentes installées dans votre zone d’intervention ? Que proposent-elles ? Sont-elles florissantes ou en difficulté ? Comment arrivent-elles à satisfaire leurs clients ? Comment l’entreprise réussit-elle à se faire connaître ?

Selon les résultats de cette étude de marché, vous pourrez adapter votre offre et mettre en place une stratégie. L’objectif est d’augmenter vos chances de réussir et de développer votre activité.

Pour en savoir plus sur ce point de la création d’une entreprise, notre dossier sur l’étude de marché BTP devrait vous être utile !

3. Élaborez un business plan

Ensuite, après la réalisation d’une étude de marché, il est également nécessaire d’élaborer un business plan. Il s’agit d’un plan de développement qui détaille le projet de création d’une entreprise, et ses projections d’évolution financière et commerciale, pour les premières années de son activité. Il permet d’exprimer le plus clairement possible le modèle économique de l’entreprise.

Dans un business plan, on doit retrouver :

  • Le contexte dans lequel l’entreprise va se développer : cette partie s’appuie sur les résultats de l’étude de marché réalisée au préalable ;
  • Une présentation de l’entreprise : offres, services proposés, salariés, local professionnel, forme juridique, atouts… ;
  • La stratégie mise en place pour entrer et se positionner sur le marché ;
  • Le besoin et le moyen de financement pendant la phase de lancement de l’activité : aides, emprunts, apports… ;
  • Une projection d’évolution et les objectifs (en général sur 5 ans).

Il s’agit aussi de prévoir un capital de départ pour votre entreprise BTP. Vous devez alors prendre en compte :

  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise : nombre de chantiers prévus, estimation des devis… ;
  • Le budget d’investissement au démarrage de l’activité : matériaux, outillage, véhicules utilitaires, engins de chantiers… ;
  • Les charges : assurances, loyer du local professionnel, entretien du matériel, dépenses en communication…

4. Procédez à l’immatriculation de votre entreprise

Enfin, une fois que toutes ces étapes sont réalisées, il ne vous reste plus qu’à créer et immatriculer votre entreprise.

Tout d’abord, rapprochez-vous de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat la plus proche de chez vous. Vous pourrez alors bénéficier de nombreux conseils sur la création et la gestion de votre entreprise BTP.

Puis, vous pouvez procéder à l’immatriculation de votre entreprise. Pour ce faire, rapprochez-vous du votre Centre de Formalités des Entreprises, et renseignez-vous sur les formulaires à remplir et les pièces justificatives à fournir. Le formulaire varie selon le statut juridique que vous choisissez pour votre entreprise.

Une fois votre dossier d’immatriculation complété, déposez-le au Centre de Formalités des Entreprises.

Si votre dossier est valide, vous serez enregistré en tant qu’entreprise BTP. Vous recevrez alors dans les jours suivants votre numéro SIREN d’identification de l’entreprise. Vous recevrez également votre extrait Kbis, qui atteste de l’existence juridique et de la légalité de votre entreprise, et votre carte de professionnel du bâtiment.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour créer votre entreprise du bâtiment et recevoir votre immatriculation ! Mais créer son entreprise du bâtiment n’est qu’une étape pour devenir artisan : vous devez maintenant souscrire aux multiples assurances requises pour exercer votre activité et réaliser une communication autour de votre entreprise afin d’augmenter vos chances de trouver des chantiers. 

Guide pratique pour trouver des chantiers

Créer une EIRL dans le BTP

La création d’une entreprise dans le BTP ne s’improvise pas. Il faut connaître le domaine et effectuer quelques démarches et formalités selon le statut choisi. Souhaitez-vous créer une entreprise individuelle dans le domaine du bâtiment ? Découvrez comment créer une EIRL dans le BTP.

Balise title: Création d’une EIRL dans le BTP : mode d’emploi

Meta-description: Voulez-vous vous lancer dans la création d’une entreprise dans le bâtiment et les travaux publics ? Découvrez comment créer une EIRL dans le BTP dans cet articl

Devis travaux et acompte : pourquoi faut-il toujours demander un acompte ?

Devis travaux et acompte : pourquoi faut-il toujours demander un acompte ?

Un acompte sur devis travaux est une somme exigée par l’artisan lors de la signature du devis. Généralement, l’acompte sur des travaux permet à l’artisan d’acheter les fournitures et de préparer le chantier. Le versement de l’acompte suite à la signature du devis est également une preuve de l’acceptation du devis par le particulier. Cette page explique en quoi l’acompte sur travaux est une bonne pratique pour un entrepreneur du bâtiment.