Certification Qualibat : ce qu’il faut savoir sur ce label

par

Place des Chantiers vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la certification Qualibat, label destiné à récompenser les entreprises du bâtiment pour leur qualité, leur professionnalisme et leur fiabilité.
Certification Qualibat

Le terme Qualibat est de plus en plus réputé dans le secteur du bâtiment. Qualibat est un label certifié, attribué aux entreprises du bâtiment en reconnaissance de leur expertise et de leur professionnalisme. Mais quel est le rôle de la certification Qualibat ? Comment obtenir le certificat Qualibat ? Place des Chantiers vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la certification Qualibat.

Qu’est-ce que la certification Qualibat ?

Si vous vous informez sur les certifications pour artisans et entreprises du bâtiment, le label Qualibat va forcément attirer votre attention.

Qualibat : définition

Le terme Qualibat désigne un label de qualification professionnelle et de certification des entreprises du secteur du bâtiment.

Le label Qualibat permet la reconnaissance du savoir-faire et des compétences professionnelles d’une entreprise et ainsi la valorisation de cette entreprise.

Pour comprendre la définition du Qualibat, il est important de bien distinguer la qualification et la certification :

  • La qualification professionnelle se charge de récompenser la capacité technique d’une entreprise et le respect des normes de construction du secteur du bâtiment,
  • La certification métier, elle, porte sur la qualité de l’entreprise et sa capacité à respecter les normes environnementales et de sécurité.

Lorsqu’une entreprise est certifiée Qualibat, cela signifie qu’elle a su prouver ses compétences professionnelles et sa capacité à effectuer des travaux dans un domaine particulier. C’est également la preuve qu’elle respecte des normes spécifiques en termes d’environnement, mais aussi de sécurité et de santé.

Les différents groupes d’activités Qualibat

Chaque activité du secteur du bâtiment nécessite la maîtrise de compétences propres.

Une entreprise qui souhaite obtenir le label Qualibat doit donc choisir de faire certifier un groupe d’activité, qui fera l’objet d’une évaluation spécifique à ces compétences. L’entreprise ne peut pas être évaluée et obtenir le label Qualibat dans sa globalité.

Il existe 9 groupes d’activités concernés par la certification Qualibat :

  • Structure et gros œuvre,
  • Agencement et aménagement,
  • Finitions,
  • Energies et fluides,
  • Isolation thermique, acoustique, frigorifique,
  • Préparation du site et infrastructures,
  • Clos, division, aménagement,
  • Enveloppe extérieure,
  • Performance énergétique (mention RGE – « Reconnu garant de l’environnement »).

La certification Qualibat concerne tous les métiers du bâtiment, excepté ceux du secteur de l’électricité.

Les avantages du label Qualibat

Comme toutes les qualifications du bâtiment, Qualibat permet à une entreprise de mieux se mettre en valeur auprès de ses clients et partenaires.

La certification Qualibat offre aux entreprises des avantages non négligeables :

  • Valoriser l’entreprise: le label Qualibat permet de valoriser une entreprise, car il est une preuve de la qualité d’expertise, de la fiabilité et du professionnalisme d’une entreprise.
  • Faire face à la concurrence : si un maître d’ouvrage ou un client souhaite faire appel à des professionnels du bâtiment pour réaliser un chantier, disposer de ce label peut inciter ce client à opter pour l’entreprise certifiée Qualibat. La certification Qualibat permet donc à l’entreprise de devenir plus compétitive et de se distinguer parmi plusieurs entreprises.
  • Augmenter sa visibilité : détenir le certificat Qualibat permet d’augmenter la visibilité de l’entreprise, car elle est référencée sur le site internet Qualibat qui génère environ 100 000 visiteurs chaque mois. Cette visibilité engendre aussi l’ouverture et l’accès à de nouveaux marchés, notamment dans le domaine public.
  • Susciter la confiance des partenaires : les entreprises certifiées suscitent non seulement la confiance des clients mais aussi celle des partenaires tels que les compagnies d’assurance ou les banques puisque celles-ci considèrent que les entreprises certifiées sont fiables et sérieuses et leur accordent donc plus facilement des crédits ou des remises.

Il est bon de savoir que 80 % du chiffre d’affaires du secteur du BTP est réalisé par des entreprises Qualibat. Preuve s’il en est que cette certification est pratiquement incontournable dans le secteur.

Les avantages de la certification Qualibat ?

Quels sont les avantages du label Qualibat ?

Comment obtenir la certification Qualibat ?

Pour obtenir la certification Qualibat, l’entreprise postulante doit respecter certains critères et passer par plusieurs étapes.

Choix de la nomenclature

Tout d’abord, l’entreprise postulante doit choisir le secteur d’activité, parmi les 9 groupes disponibles, pour lequel elle souhaiterait obtenir la certification.

Constitution du dossier de candidature

Ensuite, l’entreprise doit constituer un dossier de candidature, qui nécessite de compiler tout un ensemble d’informations bien précises :

  • Les informations relatives à l’entreprise,
  • Le secteur d’activité pour lequel elle souhaiterait obtenir la certification,
  • La situation financière et juridique de l’entreprise, grâce à l’utilisation de documents obligatoires,
  • Les précédents chantiers et devis réalisés par l’entreprise,
  • L’appréciation de clients,
  • Les relevés de sinistralité,
  • Tout autre document pouvant démontrer la fiabilité et le professionnalisme de l’entreprise.

La société postulante peut également ajouter à son dossier de candidature quelques éléments visuels et techniques tels que des photographies, des plans, des dessins ou encore des calculs.

L’évaluation du dossier

L’entreprise qui souhaite obtenir le label Qualibat doit respecter certains critères et exigences bien précises.

Après l’envoi du dossier de candidature et la vérification de sa conformité, celui-ci est examiné par une commission constituée d’experts et d’acteurs du BTP, afin d’évaluer le sérieux, les compétences professionnelles et la solidité de l’entreprise postulante au label Qualibat.

Voici quelques uns des critères qui seront pris en compte par le comité d’évaluation :

  • L’entreprise postulante doit faire preuve de transparence au point de vue des informations administratives.
  • Elle doit témoigner de son expertise en démontrant son expérience et sa maîtrise professionnelle.
  • La commission analyse aussi la qualité des techniques de réalisation et le respect du matériel utilisé.
  • La société évaluée doit non seulement démontrer son expertise et ses compétences dans l’activité qu’elle veut faire certifier, mais elle doit également prouver qu’elle dispose de moyens financiers, matériels et humains suffisants.

Après examen du dossier, et si tous ces critères sont respectés, la commission d’experts délivre la certification Qualibat à l’entreprise. Cette dernière obtient alors le droit d’apposer le logo de l’organisme Qualibat sur l’ensemble de ses documents administratifs.

La mention « Reconnu garant de l’environnement » (RGE)

L’un des éléments les plus connus de Qualibat est la mention RGE. Et pour cause, le label RGE s’avère incontournable pour de nombreuses entreprises du bâtiment.

Qu’est-ce que la mention RGE ?

L’organisme Qualibat peut également attribuer à une entreprise la mention RGE, c’est-à-dire « Reconnu garant de l’environnement ».

Une entreprise ayant obtenu une mention RGE est une entreprise qui souhaite mettre en avant sa valeur environnementale et son désir de respecter l’environnement.

Seuls les travaux réalisés par une entreprise RGE permettent à un particulier de recevoir les aides de l’Etat pour les travaux de rénovation énergétique. En conséquence, les particuliers vont essentiellement se tourner vers des sociétés RGE pour tous les travaux qui peuvent donner droit à des aides (isolation, pose de fenêtres, etc.).

Devenir RGE sans la certification Qualibat

La mention RGE peut être un complément de la certification Qualibat, mais une entreprise peut obtenir une mention RGE sans nécessairement être certifiée du label Qualibat. Plusieurs autres organismes peuvent l’attribuer.

Les entreprises du secteur du bâtiment peuvent désormais avoir recours à la qualification RGE chantier par chantier, c’est-à-dire la possibilité de réaliser des travaux de rénovation énergétique sans forcément détenir la mention RGE.

Cette option est particulièrement intéressante pour les petites entreprises qui ne réalisent pas un nombre de chantiers très élevé par an.

Durée et renouvellement de la certification Qualibat

La certification Qualibat est limitée dans le temps. En effet, les entreprises certifiées font l’objet d’une révision régulière, réalisée par la commission de Qualibat.

Cette commission se rend sur les chantiers de l’entreprise certifiée tous les ans et effectue une inspection, afin de vérifier que cette entreprise est toujours fiable et professionnelle et qu’elle respecte les normes.

L’entreprise doit également représenter sa candidature tous les 4 ans afin d’effectuer le renouvellement de sa certification Qualibat. Cette exigence assure que toutes les entreprises Qualibat sont encore et toujours dignes de la certification.

Prix d’une certification Qualibat

Vous cherchez à obtenir la certification Qualibat ? Dans ce cas, il est intéressant de vous pencher sur le coût de cette dernière.

Les frais de candidature à la certification Qualibat s’élèvent à 150 €. À cela s’ajoutent les frais de certification annuels, qui varient en fonction de l’effectif de l’entreprise.

Ainsi, pour une entreprise qui compte entre 0 et 5 salariés, les frais s’élèvent à 80 € et peuvent monter jusqu’à 1200 € pour une société de plus de 1000 salariés. La demande de certification Qualibat avec mention RGE coûte 89 €.

Pour plus d’informations sur le certificat Qualibat et le RGE, n’hésitez pas à consulter le site Qualibat.

Guide pratique pour trouver des chantiers

Créer une EIRL dans le BTP

La création d’une entreprise dans le BTP ne s’improvise pas. Il faut connaître le domaine et effectuer quelques démarches et formalités selon le statut choisi. Souhaitez-vous créer une entreprise individuelle dans le domaine du bâtiment ? Découvrez comment créer une EIRL dans le BTP.

Balise title: Création d’une EIRL dans le BTP : mode d’emploi

Meta-description: Voulez-vous vous lancer dans la création d’une entreprise dans le bâtiment et les travaux publics ? Découvrez comment créer une EIRL dans le BTP dans cet articl

Devis travaux et acompte : pourquoi faut-il toujours demander un acompte ?

Devis travaux et acompte : pourquoi faut-il toujours demander un acompte ?

Un acompte sur devis travaux est une somme exigée par l’artisan lors de la signature du devis. Généralement, l’acompte sur des travaux permet à l’artisan d’acheter les fournitures et de préparer le chantier. Le versement de l’acompte suite à la signature du devis est également une preuve de l’acceptation du devis par le particulier. Cette page explique en quoi l’acompte sur travaux est une bonne pratique pour un entrepreneur du bâtiment.