Fiche métier : Plâtrier-plaquiste

Fiche métier : Plâtrier-plaquiste

Le plâtrier-plaquiste réalise des travaux d’aménagement, d’isolation, de décoration et de finition dans un bâtiment ou une maison. Il est spécialisé dans la pose de plaques comme séparation, faux-plafond, renforcement…Cet artisan du bâtiment peut intervenir sur un chantier de construction en second œuvre, de rénovation ou de restauration de monuments historiques selon sa spécialisation. Cette profession vous intéresse ? Cette fiche métier du plaquiste vous aidera à en savoir plus.

Le métier de plâtrier-plaquiste

Le métier de plaquiste consiste à poser des plaques préfabriquées et d’autres sortes de panneaux comme du PVC tendu, des dalles en laine minérale, des panneaux en métal…De manière générale, cet artisan peut travailler comme plâtrier et inversement selon ses spécialisations. Un plâtrier est surtout spécialisé dans les éléments en plâtre.

Un plaquiste-plâtrier peut assurer différentes missions lors d’un projet de décoration, d’aménagement, d’aménagement, de rénovation et d’isolation. Il est possible de faire appel à ce professionnel du bâtiment pour :

  • Lisser et polir les murs, les plafonds et autres surfaces laissées brutes par le maçon lors des finitions ;
  • Appliquer du plâtre sur la maçonnerie ou projeter de l’enduit ;
  • Poser des isolants thermiques et acoustiques comme des panneaux de polystyrène ou de laine de verre ;
  • Monter des cloisons afin d’agencer des bureaux, séparer des espaces, corriger les caractéristiques géométriques d’une pièce… ;
  • Poser un faux plafond ;
  • Restaurer des monuments historiques ;
  • Poser des doublages en panneaux ;
  • Mettre en place des encadrements et des montants ;
  • Renforcer la structure des panneaux existants ;
  • Réaliser des moulures lors de la décoration intérieure d’une pièce ;

Le plaquiste travaille donc lors du second œuvre sur un chantier de construction. Il joue un rôle important lors des travaux de finition.

Fiche métier : Plâtrier-plaquiste

Tout ce que vous devez savoir sur le métier de plâtrier-plaquiste !

Compétences et qualités pour devenir plâtrier-plaquiste

Le métier de plâtrier-plaquiste exige des compétences spécifiques à acquérir lors des formations. Ce professionnel du BTP doit maîtriser :

  • Le maniement des outils comme les perceuses, le niveau et l’équerre.
  • La lecture de plan donné par un architecte ou un décorateur d’intérieur.
  • La prise de mesure et le traçage ;
  • Les différents styles artistiques ou architecturaux ;
  • Les techniques de pose de plaques, d’application d’enduit, de mise en place de cloisons…

La connaissance des différents matériaux et des métiers complémentaires au sien (étanchéité, isolation…) fait également partie des compétences du plaquiste plâtrier. Il doit également savoir appliquer les règles d’hygiène et de sécurité. Pour devenir plaquiste, il est nécessaire de justifier de quelques qualités personnelles comme :

  • Le sens de la communication et de l’écoute ;
  • Le sens de la créativité et de l’esthétique ;
  • Le goût du détail ;
  • Une habileté manuelle ;
  • Le sens du collaboratif.

Un plâtrier-plaquiste autoentrepreneur doit avoir en plus des connaissances de base en gestion, en relation client et en marketing pour garantir le développement de sa microentreprise.

Avantages et inconvénients du métier de plâtrier-plaquiste

Le métier de plâtrier-plaquiste présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Avant d’intégrer une formation plaquiste, il est conseillé de bien connaître les différents aspects de cette profession.

Avantages

Le métier de plâtrier-plaquiste est accessible avec un diplôme de niveau CAP. Il est donc possible d’intégrer une formation plaquiste dès la fin du collège. Une fois diplômé, l’insertion professionnelle n’est pas difficile pour un artisan qualifié. Disposer d’un diplôme de niveau supérieur facilite d’autant plus l’accès à cette profession.

Le plaquiste est un artisan polyvalent, ce qui lui permet de travailler sur différents projets dans la construction. Les débouchés sont alors nombreux et variés.

Inconvénients

Pour exercer le métier de plaquiste, il faut avoir une bonne condition physique. En effet, les conditions de travail peuvent parfois être pénibles et inconfortables. Ce professionnel peut, par exemple, être amené effectuer des travaux en hauteur pour la pose d’un faux plafond.

Les matériaux utilisés dans la construction et les techniques de pose de plaques et de plâtre évoluent. Pour réaliser son travail, le plaquiste plâtrier doit alors actualiser régulièrement ses compétences. Le suivi d’une formation continue peut être nécessaire.

Combien gagne un plâtrier-plaquiste ?

Pour le plaquiste, le salaire mensuel brut d’un débutant est à la hauteur du SMIC au minimum. Avec quelques années d’expérience, cet artisan du bâtiment peut gagner aux alentours de 2500 € brut par mois. Le salaire du plâtrier-plaquiste dépend alors de :

  • Son expérience : un artisan expérimenté peut accéder à des postes plus importants et gagner un salaire plus élevé ;
  • Ses qualifications : un plaquiste qualifié avec un diplôme élevé perçoit un salaire plus important ;
  • L’entreprise qui l’emploie : le salaire proposé par les sociétés pour un même profil de plaquiste peut être différent. Il n’est jamais au-dessous du SMIC pour un débutant ;
  • Son statut : salarié, artisan indépendant…

Pour le plâtrier-plaquiste indépendant, sa rémunération dépend des missions réalisées. Les artisans expérimentés et connus peuvent gagner jusqu’à 5 000 € par mois en moyenne.

Comment devenir un plâtrier-plaquiste ?

La profession du plaquiste est accessible avec différents diplômes à partir d’un CAP. Après le collège, il est possible de suivre une formation pour obtenir un diplôme comme :

  • Le CAP staffeur-ornemaniste
  • Le CAP plâtrier-plaquiste
  • Le MC plaquiste (accessible avec un CAP)
  • Le BEP finition
  • Le CAP MPI (métiers du plâtre et de l’isolation)

L’aspirant plaquiste peut poursuivre ses études afin de valoriser son profil en préparant un diplôme de niveau IV comme :

  • Un Bac pro Aménagement-finition du bâtiment
  • Un BM plâtrier-peintre
  • Un BP plâtrerie-plaques
  • Un BP (brevet professionnel) Métiers du plâtre et de l’isolation
  • Un BMA volumes, staff et matériaux associés

Pour être plus qualifié, l’apprenant plâtrier plaquiste peut suivre une formation plaquiste permettant d’obtenir un diplôme Bac+2 :

  • BTS aménagement finition
  • BMS bâtiment

Un plaquiste qualifié, polyvalent et expérimenté peut devenir chef d’équipe, puis chef de chantier. Il peut également se mettre à son compte et créer sa propre entreprise.

Vous avez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur les compétences, les qualités et les formations à suivre pour devenir plaquiste grâce à cette fiche métier. Si cette profession vous intéresse, il ne vous reste plus qu’à vous inscrire dans l’établissement scolaire de votre choix.

Pour vous informer sur d’autres métiers du BTP, consultez notre catégorie Formations et Métiers sur Place des Chantiers.

 

Attestation simplifiée TVA 10 % pour les travaux

Les entreprises de travaux sont tenues de fournir une attestation simplifiée de TVA à 10 % à leurs clients lors de la réalisation de travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique. Cette attestation est obligatoire et permet aux clients de bénéficier d’une...

Que veut dire SAS ?

La SAS est une forme de société de plus en plus appréciée par ceux qui créent une entreprise. La SAS société comporte son lot de points faibles et de points forts, si bien qu’il est plus judicieux d’en connaître davantage à son sujet avant de se lancer. Ainsi,...

Que dit la loi sur les congés payés ProBtp ?

Travailler dans le domaine de la construction peut être éreintant. Et si ces derniers mois ont pu être assez contraignants pour vous, sachez que vous pouvez prendre quelques jours de vacances avec vos droits de congés payés. Mais quelle est la période de référence...

Prix d’un compteur de chantier

Le prix d’un compteur de chantier dépend de plusieurs facteurs tels que la qualité, la fonctionnalité et la marque du compteur. Les compteurs de chantier sont des équipements de mesure essentiels pour les professionnels du bâtiment et de la construction, permettant de...

Panier-repas BTP en 2023 : quel montant ?

Le panier-repas BTP concerne tous les ouvriers contraints de manger sur le chantier. Son montant est déterminé selon la convention BTP du panier-repas. Généralement, le panier-repas BTP est obligatoire. L’indemnité de panier-repas BTP est souvent directement versée...