Fiche métier : Électricien

Fiche métier : Électricien

L’électricien assure les travaux d’installations et de rénovation électriques selon les règles de sécurité en vigueur. Ce métier regroupe différents techniciens spécialisés dans plusieurs domaines relatifs à l’électricité. Un installateur électricien peut alors réaliser différentes missions sur un chantier de construction ou de rénovation selon sa spécialité. Comment accéder à cette profession ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet emploi à travers cette fiche métier électricien.

Le métier d’électricien

L’électricien, aussi appelé monteur ou installateur électricien, est un artisan du bâtiment spécialisé dans les travaux d’électricité. Il assure différentes sortes d’interventions, de la simple pose d’une prise à l’installation électrique complète. Pour un électricien, le métier englobe plusieurs missions dans un bâtiment à usage domestique, industriel ou tertiaire. De manière générale, ce professionnel du bâtiment réalise :

  • Les travaux d’installation électrique divers : pose d’un tableau électrique, installation électrique complète…;
  • La mise en service des équipements électriques : chauffe-eau électrique, chauffage électrique, pose d’une armoire électrique industrielle… ;
  • Le câblage et le raccordement des installations à très basse tension : pose d’une alarme, installation de matériels informatiques, câblage du téléphone;
  • Les travaux de dépannage et de maintenance électrique : intervention en cas de panne électrique, rénovation de l’installation électrique…;
  • La mise à la norme de l’installation électrique : mise en conformité des installations selon les normes de sécurité électrique en vigueur.

La fiche métier de l’électricien comprend encore d’autres missions comme la mise sous tension d’une installation électrique, le diagnostic d’une panne électrique et la réparation d’un appareil électrique.

Fiche métier : Électricien

Votre descriptif complet sur le métier d’électricien !

Compétences et qualités pour devenir électricien

Pour devenir électricien, il faut avoir des compétences en électricité, en domotique, en automatisme et en électronique. Ce professionnel, tout comme le plombier, doit également avoir de bonnes notions en bricolage pour réaliser les différentes installations. Pour exercer ce métier, la connaissance des règles de sécurité et des normes en électricité est indispensable.

En plus des compétences techniques, un électricien doit avoir quelques qualités personnelles et humaines pour assurer les travaux:

  • Savoir travailler en équipe sur un chantier de construction ;
  • Être autonome lors des interventions seules ;
  • Être capable de respecter les délais stricts ;
  • Être méthodique pour faciliter l’élaboration des plans de distributions et de connexions ;
  • Être capable de travailler en hauteur ou dans des conditions de travail difficiles ;
  • Savoir communiquer avec les clients.

Si vous aspirez devenir électricien, cette fiche métier pourra vous aider.

Avantages et inconvénients du métier d’électricien

Comme tous les métiers du secteur du bâtiment, le métier d’électricien présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Avant d’intégrer cette profession, il est important de bien connaître tous ses aspects.

Avantages

Le métier d’électricien du bâtiment est accessible avec un CAP en électricité. Il est possible d’accéder à cette profession sans effectuer de longues études. Pour se spécialiser et obtenir un poste à responsabilité, il est possible de poursuivre les études pour obtenir un diplôme de niveau Bac+2 ou Bac+3.

Le secteur de l’électricité est très évolutif. Le métier de l’électricien ne se limite plus à une simple installation électrique. Cet artisan peut intervenir également pour la mise en service d’un système domotique. Les débouchés sont alors nombreux, et ce, dans différents domaines d’activités. L’électricien est un artisan très demandé pour différentes missions comme la gestion des pannes, les dépannages, les travaux de remises aux normes électriques, l’installation d’une armoire électrique, la surveillance d’un système électrique…

Un électricien qualifié peut travailler dans une entreprise de services en électricité, une société du bâtiment, une entreprise informatique, les industries automobiles… et tous les secteurs ayant besoin d’électricité. Il peut également devenir électricien indépendant, et proposer ses services chez les particuliers ou dans les entreprises.

Le salaire d’un électricien est assez intéressant, et ce, même pour un débutant. Il peut réaliser un bon chiffre d’affaires en créant sa propre société après 3 ans d’expérience en entreprise au minimum.

Inconvénients

Le métier d’électricien est assez dangereux. Le port d’un équipement de protection individuel (EPI) est indispensable lors des interventions. Les travaux peuvent également se faire en hauteur, ce qui multiplie les risques d’accident. Connaître et appliquer les procédures de sécurité et les normes électriques en vigueur sont alors nécessaire.

Pour devenir électricien, il faut avoir une bonne condition physique. Les travaux peuvent être contraignants et demander beaucoup d’effort.

Combien gagne un électricien ?

Le salaire d’un électricien se situe entre 1400 et 2 000 € brut par mois en moyenne pour un débutant. Il varie en fonction de la commune, du département et de la région où il évolue. Il dépend également de l’entreprise, de la spécialité de l’artisan et de sa position au sein de la société. Après quelques années d’expérience, le salaire de l’électricien peut atteindre 3 000 à 4000 € par mois.

Pour un électricien indépendant, ses revenus vont dépendre de sa notoriété et des missions qu’il réalise.

Comment devenir un électricien ?

Pour devenir électricien, il faut suivre une formation électricien afin d’acquérir les bases techniques du métier. Le cursus comprend généralement des cours académiques et pratiques sur terrain. Ce métier est accessible avec un CAP/BEP en électricité. Selon la spécialisation recherchée, il est possible de suivre une formation niveau V ou niveau IV pour obtenir :

  • Un CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques,
  • Un CAP électrotechnique, installations et équipements électriques,
  • Un brevet professionnel Électricien,
  • Un BEP électrotechnique, énergie équipements communicants,
  • Un Bac professionnel équipements et installations électriques,
  • Un Bac professionnel électronique, énergie et équipements communicants,
  • Un Bac technologique Sciences et technologies industrielles, génie électronique,
  • Un BP Installation et équipements électriques,

Afin d’augmenter ses chances d’être recruté ou d’accéder à un poste à responsabilité, il est possible de suivre une formation niveau Bac +2 ou Bac +3 pour obtenir :

  • Un BTS électrotechnique,
  • Un BTS/DUT domotique,
  • Un BTS/DUT automatisme,

En plus du diplôme, il est nécessaire d’obtenir une habilitation aux risques d’origine électrique et un certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) conditionné par une aptitude médicale.

À noter qu’il existe également des formations professionnelles pour devenir électricien. Elles s’adressent aux salariés en reconversion ou aux demandeurs d’emploi. Elles peuvent être réalisées dans le cadre d’un PTP (Projet de Transition Professionnelle) ou d’un CPF (Compte Personnel de Formation).

Pour vous informer sur d’autres métiers du BTP, consultez notre catégorie Formations et Métiers sur Place des Chantiers.

 

Attestation simplifiée TVA 10 % pour les travaux

Les entreprises de travaux sont tenues de fournir une attestation simplifiée de TVA à 10 % à leurs clients lors de la réalisation de travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique. Cette attestation est obligatoire et permet aux clients de bénéficier d’une...

Que veut dire SAS ?

La SAS est une forme de société de plus en plus appréciée par ceux qui créent une entreprise. La SAS société comporte son lot de points faibles et de points forts, si bien qu’il est plus judicieux d’en connaître davantage à son sujet avant de se lancer. Ainsi,...

Que dit la loi sur les congés payés ProBtp ?

Travailler dans le domaine de la construction peut être éreintant. Et si ces derniers mois ont pu être assez contraignants pour vous, sachez que vous pouvez prendre quelques jours de vacances avec vos droits de congés payés. Mais quelle est la période de référence...

Prix d’un compteur de chantier

Le prix d’un compteur de chantier dépend de plusieurs facteurs tels que la qualité, la fonctionnalité et la marque du compteur. Les compteurs de chantier sont des équipements de mesure essentiels pour les professionnels du bâtiment et de la construction, permettant de...

Panier-repas BTP en 2023 : quel montant ?

Le panier-repas BTP concerne tous les ouvriers contraints de manger sur le chantier. Son montant est déterminé selon la convention BTP du panier-repas. Généralement, le panier-repas BTP est obligatoire. L’indemnité de panier-repas BTP est souvent directement versée...