Fiche métier : Charpentier

par

Le charpentier a la spécificité de travailler une matière première noble : le bois. Vous voulez tout savoir sur le métier de charpentier et comprendre ce qui en fait sa richesse ? Salaire du charpentier, missions et activités, compétences, formations possibles... Place des Chantiers vous informe en détail sur le métier de charpentier !
Fiche métier : Charpentier

Le métier de charpentier est important dans le secteur du Bâtiment et des Travaux publics, car au même titre que le maçon, le charpentier met en place les éléments de structure et de soutien d’un bâtiment. Quelles sont les missions d’un charpentier ? Quels sont les avantages et inconvénients du métier ? Combien gagne un charpentier ? Quelles sont les formations qui existent pour exercer ce métier ? Place des Chantiers vous propose sa fiche métier sur le charpentier, qui vous apprendra tout sur cette carrière.

Le métier de charpentier/charpentière

Le charpentier est un professionnel du secteur du Bâtiment et des Travaux publics qui, comme son nom l’indique, est un spécialiste des charpentes.

Que fait le charpentier ?

Le métier de charpentier ou de charpentière fait partie du gros œuvre, c’est-à-dire tout ce qui participe à la stabilité et à la solidité d’un édifice. Son rôle est de concevoir, fabriquer, assembler et poser tous les éléments de la charpente.

La charpente est la structure qui sert de support à la toiture. La pose d’une charpente donc une étape qui survient avant la couverture d’un bâtiment. Le métier de couvreur est d’ailleurs un métier voisin à celui de charpentier(e) (on parle d’ailleurs très souvent de « charpentier couvreur » pour désigner un professionnel de la toiture). La charpente est souvent composée d’une essence de bois et est majoritairement composée de poutres et de poteaux, mais on trouve également des charpentes métalliques, plus rares.

Un professionnel de la charpente peut travailler sur de nombreux types de construction différents :

  • Maison à ossature en bois,
  • Immeuble,
  • Chalets,
  • Hangars agricoles,
  • Aménagement de combles
  • Bâtiment industriel, etc.

Le charpentier bois intervient le plus souvent pour réaliser la charpente et il est ainsi considéré comme un professionnel du gros œuvre. Néanmoins, il peut aussi réaliser d’autres éléments qui font partie du second œuvre, tels que des escaliers en bois, des terrasses en bois, des parquets…

Les différents types de charpentiers

Il existe différentes spécialisations du métier de charpentier. En effet, le professionnel de la charpente peut être :

  • Charpentier bois : le charpentier bois est spécialisé dans la construction de la charpente en bois.
  • Charpentier métallique : le charpentier métallique est spécialisé dans la construction de la charpente en acier.
  • Charpentier de marine : le charpentier de marine construit et répare les embarcations et les bateaux de pêche sur les chantiers navals.

Ici, nous nous intéressons plus particulièrement au métier de charpentier bois, car c’est la spécialisation la plus fréquente.

Quelles sont les missions d’un charpentier ?

Un charpentier, qui est généralement salarié d’une entreprise artisanale ou d’une entreprise industrielle, peut avoir des missions diverses et variées.

Ainsi, un professionnel de la charpente doit notamment :

  • Étudier les plans des architectes,
  • Réaliser le tracé des formes de la charpente en taille réelle : cette étape s’appelle l’épure,
  • Choisir le bois qui correspond le plus au type de construction,
  • Tailler et découper le bois à l’aide de machines à commande numérique pour fabriquer les différents éléments de la charpente,
  • Transporter les éléments de la charpente sur le chantier,
  • Assembler les différentes pièces de la charpente,
  • Effectuer le levage de la structure directement sur le chantier,
  • Fixer la charpente.
Fiche métier : Charpentier

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de charpentier !

Compétences et qualités requises pour devenir charpentier

Le métier de charpentier est un métier assez exigeant, dans la connaissance et la pratique des techniques de réalisation. Ce dernier nécessite un savoir-faire particulier, mais aussi des qualités personnelles. Quelles sont les qualités et compétences requises pour devenir charpentier ?

Compétences techniques pour être charpentier

Dans un premier temps, afin de réaliser un travail professionnel et de qualité, la maîtrise d’un savoir-faire, spécifique au métier de charpentier est nécessaire.

Afin d’exceller dans son métier, un charpentier professionnel doit :

  • Savoir lire et interpréter les plans des architectes avec précision,
  • Avoir des connaissances mathématiques et géométriques pour réaliser le tracé,
  • Avoir des compétences en informatique (pour maîtriser les logiciels de conception),
  • Savoir utiliser des engins de levage mécanisés ou automatisés,
  • Connaître les différents types de bois et leurs caractéristiques (résistance, difficulté d’utilisation, dureté, usage selon les constructions…),
  • Connaître les techniques de charpente traditionnelles et industrielles,
  • Connaître les règles et consignes de sécurité sur un chantier,

Il est conseillé et nécessaire de suivre une formation de charpentier en alternance, afin d’apprendre à maîtriser ces compétences directement sur le terrain, grâce à leur pratique.

Compétences et qualités personnelles

Le charpentier doit également avoir des qualités personnelles. Il doit :

  • Aimer travailler en plein air,
  • Aimer le travail manuel,
  • Avoir le goût du dessin,
  • Avoir le sens de l’équilibre,
  • Ne pas avoir le vertige,
  • Avoir l’esprit d’équipe,
  • Avoir une bonne condition physique et être robuste,
  • Être précis, rigoureux et minutieux,
  • Être disponible.

Avantages et inconvénients du métier de charpentier

Le métier de charpentier, comme tous les métiers du secteur du BTP, présente des avantages et des inconvénients, qui sont très similaires à ceux du maçon.

Les inconvénients

Le métier de charpentier présente certains inconvénients et contraintes, à savoir :

  • Un métier très physique : le métier de charpentier exige une bonne condition physique, car le charpentier doit porter et manipuler des éléments lourds. Ainsi, même si le métier de charpentier est un métier accessible à tous, hommes et femmes, ce sont les hommes qui l’exercent le plus, car il demande beaucoup de force.
  • Des conditions de travail pénible : travaillant majoritairement sur le toit des bâtiments, le charpentier se trouve souvent dans des positions inconfortables et en hauteur. Le charpentier est aussi soumis aux aléas du temps et est donc régulièrement exposé à la chaleur, à la pluie ou à la neige.
  • Des déplacements importants : Le charpentier doit régulièrement effectuer des déplacements importants vers des chantiers éloignés de son domicile, car ces chantiers peuvent être situés dans tout le pays.

Les avantages

Exercer le métier de charpentier n’a pas que des inconvénients. Au contraire, le charpentier bénéficie de nombreux avantages intéressants :

  • Un environnement de travail varié : puisqu’il réalise toutes les étapes de la charpente, de la conception dans un bureau, à l’assemblage directement sur le chantier, en passant par la fabrication des éléments de la charpente dans un atelier, le charpentier a l’avantage de travailler dans des environnements variés.
  • Le développement de la créativité : le charpentier bénéficie de la créativité engendrée par l’exercice d’un métier manuel, avec des activités diversifiées.
  • De nombreuses opportunités d’emplois : la main-d’œuvre dans le secteur du BTP et notamment pour le métier de charpentier se fait de plus en plus rare. Le secteur manque d’ouvriers qualifiés, mais les besoins ne diminuent pas donc il existe de nombreux débouchés et postes libres.
  • De belles perspectives d’avenir : grâce aux enjeux du développement durable et de la performance énergétique, on observe un regain d’intérêt pour le bois et les écoconstructions. Le métier de charpentier bois procure donc de belles perspectives d’avenir.
  • De bonnes évolutions de carrière : le métier de charpentier offre de bonnes évolutions de carrière en fonction de l’expérience et de l’ancienneté, avec la possibilité de se spécialiser, de devenir chef de chantier, de s’orienter vers la vente technico-commerciale ou encore de se lancer à son compte et devenir charpentier-autoentrepreneur.
  • Une mutation des techniques : il y a de plus en plus d’évolutions informatiques et de nouvelles techniques mécanisées et automatisées, comme pour le levage de la structure de charpente par exemple. Cela permet une production plus efficace, plus facile et plus rapide.

Combien gagne un charpentier ?

Le salaire d’un charpentier dépend de son âge, de son expérience et de son ancienneté dans une entreprise.

Salaire d’un apprenti charpentier

Le salaire d’un apprenti charpentier est défini par la convention collective des ouvriers du BTP et est le même pour les apprentis de tous les métiers du BTP. Il se base sur un pourcentage du SMIC (1 554,58 € brut mensuel) et varie en fonction de l’âge et de l’année de formation de l’apprenti.

Âge\Niveau d’études 1re année 2e année 3e année
Moins de 18 ans 40 % du SMIC 50 % du SMIC 60 % du SMIC
Entre 18 et 20 ans 50 % du SMIC 60 % du SMIC 70 % du SMIC
Plus de 21 ans 55 % du SMIC 65 % du SMIC 80 % du SMIC

Salaire d’un charpentier débutant

Le salaire d’un charpentier débutant correspond généralement au SMIC du BTP, c’est-à-dire 1554,58 € brut mensuel. Le salaire du charpentier peut augmenter en fonction de son ancienneté et de son expérience.

Salaire d’un charpentier expérimenté

Un charpentier expérimenté évolue souvent à des postes de chef de chantier ou chef d’équipe, et peut se spécialiser dans un domaine particulier. En moyenne, le salaire du charpentier expérimenté varie entre 1700 € et 2100 € net mensuel. Là encore, le salaire du charpentier augmente proportionnellement à ses années d’expérience et selon sa spécialisation.

Salaire d’un charpentier-autoentrepreneur

Un charpentier-autoentrepreneur, c’est-à-dire qui se lance à son compte, peut fixer ses propres tarifs pour le prix d’une charpente. Le charpentier-autoentrepreneur facture généralement sa production au mètre carré, entre 54 € et 100 € le m². Le charpentier à son compte peut alors faire un chiffre d’affaires qui varie entre 2500 € et 4 000 € brut mensuel.

Néanmoins, lorsqu’il débute son activité, le charpentier-autoentrepreneur doit prendre en compte les achats de matériels et d’outils dans la gestion du budget de son entreprise. En effet, au démarrage de son entreprise, le charpentier-autoentrepreneur doit se procurer les machines de découpe de bois ou encore les appareils de levage, ce qui constitue des investissements considérables (sans compter le coût des assurances).

Tableau comparatif de la rémunération d’un charpentier

Niveau d’expérience Salaire brut mensuel Salaire brut annuel
Apprenti 615 € à 1 230 € 7 000 € à 14 000 €
Débutant (1 à 5 ans d’expérience) SMIC (1 554,58 €) à 1 900 € 19 000 € à 23 000 €
Expérimenté (5 à 10 ans d’expérience) 2 400 € à 2 800 € 27 000 € à 33 000 €
Autoentrepreneur 2 500 € à 4 000 € 33 000 € à 48 000 €

Comment devenir charpentier/charpentière ?

Le métier de charpentier/charpentière n’exige pas un niveau d’étude très élevé. Néanmoins, il existe plusieurs formations très intéressantes, du CAP au Bac+3, qui permettent d’acquérir une expérience professionnelle de qualité pour devenir charpentier.

Le CAP

Il est possible d’effectuer un Certificat d’Aptitude professionnelle, un CAP charpentier bois ou CAP constructeur bois. Le CAP se réalise sur 2 ans dès la fin du collège et la formation peut s’effectuer en apprentissage ou à plein temps. S’il le souhaite, l’étudiant qui réalise un CAP peut poursuivre sa formation en 1 an avec une Mention complémentaire de technicien en soudage ou en 2 ans avec un Brevet professionnel ou un Bac professionnel.

Brevet, Bac professionnel

Pendant le lycée, plusieurs formations sont possibles pour l’apprenti charpentier :

  • Le Brevet professionnel charpentier : Le BP charpentier est une formation en alternance qui s’effectue sur 2 ans, en complément d’un CAP et qui permet à l’étudiant d’acquérir des compétences et un savoir-faire technique et pratique du métier de charpentier.
  • Le Bac professionnel Technicien constructeur bois ou Technicien de fabrication : Le Bac pro s’effectue sur 3 ans si l’étudiant n’a pas de CAP ou sur 2 ans si ce dernier a déjà obtenu un CAP. Il s’agit d’une formation en alternance, c’est-à-dire avec des périodes de cours et des périodes de formation pratique en entreprise.
  • Il est également possible pour l’apprenti charpentier de faire un Bac STI2D, avec une spécialisation architecture et construction.

BTS et Licence professionnelle

Après le lycée et avec une formation adaptée au métier de charpentier, l’insertion du charpentier ou de la charpentière dans la vie active peut être directe, mais l’étudiant peut aussi décider de continuer des études supérieures.

L’étudiant a la possibilité de réaliser :

  • Un BTS systèmes constructifs bois et habitat (SCBH) ou un BTS Développement et réalisation bois afin de prétendre à une spécialisation ou à des missions avec de plus grandes responsabilités.
  • Une Licence professionnelle métiers du bois.

Reconversion

L’AFPA (Agence de Formation professionnelle pour Adultes), GRETA, un réseau régional de l’éducation nationale et Pôle Emploi sont des organismes qui proposent des formations et des apprentissages au métier de charpentier, pour les adultes en reconversion.

Le métier de charpentier n’a désormais plus aucun secret pour vous ! Il s’agit d’un métier traditionnel, qui avait été délaissé ces dernières années afin de laisser place à des constructions plus métalliques. Toutefois, le métier de charpentier bois se réinvente et se modernise grâce aux nouvelles technologies. Les charpentiers bois réapparaissent de plus en plus dans le secteur du BTP, notamment afin de satisfaire les enjeux de la performance énergétique. De plus, les offres d’emplois et les opportunités d’avenir sont nombreuses et accessibles après quelques années de formation.

Pour vous informer sur d’autres métiers du BTP, consultez notre catégorie Formations et Métiers sur Place des Chantiers.

Guide pratique pour trouver des chantiers
Fiche métier : Menuisier

Fiche métier : Menuisier

Le menuisier fabrique, répare et installe les éléments de second oeuvre, en travaillant principalement le bois. Vous souhaitez vous spécialiser dans les menuiseries ? Découvrez toutes les informations à connaître sur cette profession à travers cette fiche métier du menuisier.

Fiche métier : Carreleur

Fiche métier : Carreleur

Le carreleur joue un rôle important dans l’esthétique d’un bâtiment car il est spécialisé dans l’habillage des sols et des murs avec des carreaux. Cette profession vous intéresse ? Parcourez la fiche métier carreleur et découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce métier !

Fiche métier : Peintre-décorateur

Fiche métier : Peintre-décorateur

Le peintre-décorateur est un professionnel du bâtiment spécialisé dans l’utilisation de peinture en décoration. Vous souhaitez vous informer sur cette profession ? Consultez cette fiche métier du peintre décorateur pour en savoir davantage !