Les formations qualifiantes dans le bâtiment

par

Pour exercer un métier du secteur du BTP, un artisan peut exercer par le simple fait de son expérience. Mais il peut aussi être issu d’une formation ou bénéficier d’un titre attestant de son aptitude à réaliser des travaux dans une activité spécifique. Quelles sont les formations qualifiantes dans le BTP ? Place des Chantiers vous explique !
Formations qualifiantes BTP

Pour exercer un métier du secteur du BTP, il n’est pas obligatoirement nécessaire d’avoir un diplôme ou de bénéficier d’une formation. Un artisan du bâtiment peut exercer par le simple fait de son expérience. Cependant, un professionnel du bâtiment peut aussi être issu d’une formation ou bénéficier d’un titre attestant de son aptitude à réaliser des travaux dans un domaine d’activité spécifique. Quelles sont les formations qualifiantes dans le BTP ? Place des Chantiers vous explique !

Les formations certifiantes

Le secteur du BTP comporte un large éventail de métiers, qui font appel à des aptitudes et compétences différentes.

Pour se former à ces différents métiers, il existe différentes formations certifiantes.

  • Le diplôme : Le diplôme est un titre attribué par l’Education nationale et reconnu par l’État. Le diplôme reconnaît à son titulaire un niveau de capacité vérifié. Il lui permet d’accéder à certaines formations ou professions. Beaucoup d’entreprises du bâtiment recrutent des personnes qualifiées, disposant d’un diplôme.
  • Le titre professionnel : Il s’agit d’une certification attestant que son titulaire maîtrise et dispose des connaissances et compétences nécessaires à l’exercice de son activité. Le titre professionnel permet à son titulaire d’évoluer dans sa profession ou de s’insérer plus facilement dans la vie active. Le titre professionnel peut s’obtenir grâce à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). La VAE permet de valider et de reconnaître l’expérience acquise par un professionnel du BTP.
  • Le certificat de qualification professionnelle (CQP) : Le CQP atteste des capacités et de la qualification d’une personne à pratiquer une activité spécifique. Ce sont les Commissions Paritaires nationales de l’Emploi (CPNE) du Bâtiment et des Travaux publics, qui délivrent ce certificat.

Les formations diplômantes dans le BTP

Du CAP au diplôme d’ingénieur, la filière du BTP offre un large éventail de formations diplômantes et qualifiantes. Même si certaines sont plus adaptées à un type de fonction précise, des passerelles permettent également de changer de métier en cours d’emploi.

Il existe donc différents niveaux de diplômes dans le secteur du bâtiment, qui mènent à des emplois plus ou moins qualifiés.

  • Niveau 3 : CAP
  • Niveau 4 : Brevet professionnel, Bac professionnel
  • Niveau 5 : BTS
  • Niveau 6 : BUT
  • Niveau 7 : Master, titre d’ingénieur

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP)

Le CAP est un diplôme de niveau 3. Avec une formation sur 2 ans, accessible après la 3ème, le CAP permet d’acquérir un premier niveau de qualification dans une vingtaine de métiers du BTP.

Les étudiants en CAP suivent des enseignements technologiques et professionnels adaptés à chaque spécialité. Ces enseignements se déroulent sous la forme de cours, de travaux pratiques et de travaux en atelier ou sur un chantier. Ils peuvent aussi passer quelques semaines de stage sur le terrain pour découvrir le secteur du BTP.

Il est possible de préparer un CAP à temps plein en lycée professionnel, ou en apprentissage au sein de centres de formation d’apprentis (CFA) ou d’unités de formation par l’apprentissage (UFA). Dans ce cas, c’est un maître d’apprentissage qui assure la formation à l’apprenti, au sein de l’entreprise du BTP. De plus, l’apprenti signe un contrat de travail et est rémunéré.

Même si un CAP unique permet un accès à l’emploi, car il offre une formation professionnalisante, il est souvent intéressant de le compléter. En effet, de plus en plus d’entreprises recherchent un niveau professionnel plus élevé.

Il est alors possible de compléter un CAP avec :

  • Un second CAP en 1 an dans certains lycées professionnels ou centres de formation d’apprentis : pour élargir son domaine de compétence.
  • Une mention complémentaire en 1 an : la mention complémentaire apporte une spécialisation.
  • Un Bac pro ou un Brevet professionnel (BP) sur 2 ans : souvent préparées en apprentissage, ces formations permettent d’approfondir les techniques et compétences professionnelles.

Le Bac professionnel

Le Bac professionnel (Bac pro) est un diplôme de niveau 4. Accessible après la 3ème, le Bac pro est une formation en 3 ans.

Comme pour le CAP, les étudiants en Bac pro apprennent des techniques et des gestes professionnels, en cours ou en atelier. Les élèves sont confrontés à des situations professionnelles : ils réalisent des projets collectifs et effectuent 22 semaines de stage en entreprise. La formation du Bac pro est également disponible en apprentissage, avec un contrat de travail et une rémunération.

Le Bac pro permet un accès direct à l’emploi. Néanmoins, l’étudiant a la possibilité de poursuivre ses études dans le supérieur, à condition d’avoir un bon niveau.

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS)

Ensuite, le BTS est un diplôme de niveau 5, préparé sur une formation de 2 ans après le bac.

Matières générales et enseignements professionnels forment l’emploi du temps des étudiants d’un BTS. De plus, 16 semaines de stage en entreprise s’ajoutent au programme. Certains établissements proposent aussi la formation en apprentissage.

Pour obtenir son BTS, il faut réussir un examen national à la fin de la deuxième année de formation. L’objectif des BTS est de rendre les étudiants immédiatement opérationnels après l’obtention de leur diplôme. Après un BTS, l’insertion dans le milieu professionnel est généralement facile, les entreprises recrutant principalement des diplômés de niveau Bac+2. Cependant, l’étudiant a la possibilité de continuer ses études en s’orientant vers une licence professionnelle ou en intégrant une école d’ingénieurs.

Le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT)

Le BUT est une nouvelle formation qui naît de la fusion du Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) sur 2 ans et de la licence professionnelle en 1 an. L’objectif est donc de proposer un nouveau diplôme universitaire sur une formation de 3 ans, à partir de la rentrée 2021.

Néanmoins, le contenu des mentions du BUT reste globalement le même que celui des anciens DUT et licences professionnelles. Le Bachelor Universitaire de Technologie permet aux étudiants d’approfondir leurs connaissances et d’acquérir une seconde compétence. Aussi, le BUT accorde autant de place à la théorie qu’à l’enseignement professionnel.

Le BUT offre un atout pour accélérer l’accès à l’emploi et la progression de carrière. Un stage de 12 à 16 semaines initie les étudiants au monde de l’entreprise BTP, avant leur insertion dans la vie active. Certains instituts universitaires de technologie (IUT) proposent également la formation en apprentissage.

En principe, le BUT n’appelle pas à une poursuite d’étude, car les diplômés bénéficient d’une expérience professionnelle renforcée. Les étudiants obtiennent un diplôme qui confère le grade de licence. Ils sont donc opérationnels dès leur sortie. Cependant, ils peuvent intégrer par la suite un master ou une école d’ingénieurs.

Les écoles d’ingénieurs

Les écoles d’ingénieurs sont des écoles qui confèrent aux étudiants de niveau 7 un diplôme d’ingénieur à Bac+5. La formation peut se faire en 5 ans directement après le Bac ou en 3 ans après l’obtention d’un Bac+2. Le diplôme d’ingénieur est reconnu par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI).

Les enseignements scientifiques, dominant au début de la formation, laissent progressivement la place aux matières de spécialité : calcul et dimensionnement de structures, voirie et réseaux, matériaux, thermique, géotechnique, hydraulique… Le programme inclut également des cours de langues, de droit et de gestion d’entreprise. L’objectif est donc de développer une grande expertise de l’activité exercée.

De véritables professionnels en exercice assurent les cours en école d’ingénieurs. Le plus, les stages occupent au minimum 28 semaines de la formation. Les étudiants peuvent également réaliser une formation en apprentissage, qui contribue à l’ancrage sur le terrain.

Quel type de formation pour les métiers du BTP ?

Selon votre envie et votre projet professionnel, vous pouvez décider de vous former aux métiers du BTP de différentes manières possibles.

Les différents types de formations dans le BTP

Il existe divers types de formation pour acquérir des connaissances et de l’expérience, pour les métiers du BTP :

  • La formation initiale, à plein temps : il s’agit d’un cursus scolaire ou universitaire qui permet d’acquérir des connaissances et compétences lors de la préparation d’un diplôme, avec la possibilité d’effectuer des stages en entreprise.
  • La formation en apprentissage : c’est une formation dans laquelle l’étudiant prépare un diplôme, tout en bénéficiant d’une expérience pratique dans une entreprise du BTP, grâce à un contrat d’apprentissage rémunéré.
  • La formation continue : il s’agit d’une formation qui permet d’acquérir de nouvelles compétences et savoir-faire durant la vie active, afin de sécuriser son parcours professionnel.

Les avantages d’une formation en apprentissage dans le BTP

Avoir une expérience du travail sur un chantier est fortement recommandé avant d’aborder une carrière dans le secteur du BTP. Un étudiant peut acquérir cette expérience tout en préparant son diplôme, du CAP au master, grâce à l’apprentissage.

En effet, réaliser une formation en apprentissage dans le secteur du BTP a de nombreux avantages :

  • Travaillant à mi-temps en entreprise, l’apprenti est guidé par un tuteur qui lui transmet son savoir-faire.
  • L’apprenti reçoit un salaire dont le montant varie en fonction de son âge et de l’année du contrat. Pour tout savoir sur le salaire d’un apprenti du BTP, consultez cet article.
  • Après le diplôme, les chances d’obtenir un emploi dans le BTP sont meilleures, car l’apprenti bénéficie déjà d’expérience sur le terrain.

Ainsi, une formation en apprentissage, c’est la garantie d’être formé à la pratique du métier, aux méthodes de l’entreprise et d’être opérationnel dès la fin de ses études.

Les formations pour adultes en reconversion

Il existe également des formations qualifiantes, destinées aux adultes en reconversion :

  • L’AFPA : L’Agence Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes accueille les personnes en reconversion d’emploi ou en perfectionnement dans tous les corps de métiers, dont le secteur du BTP.
  • Les Greta : Ces structures de l’Éducation nationale organisent des formations pour adultes dans tous les domaines professionnels. Elles sont annexées à des lycées ou à des universités qui les accueillent.
  • Le Costic : Il s’agit d’un organisme de formation professionnelle spécialisé en génie climatique et équipement technique du bâtiment. Cet organisme forme aux métiers du bâtiment, particulièrement les formations en climatisation, ventilation, chauffage et énergies renouvelables.

Ainsi, de nombreuses formations certifiantes ou diplômantes sont disponibles pour accéder à l’emploi dans le secteur du BTP. À vous de choisir laquelle vous correspond le mieux !

Guide pratique pour trouver des chantiers

École d’ingénieur BTP : formation et débouchés

L’intégration d’une école d’ingénieur BTP est nécessaire pour accéder aux métiers de l’ingénierie du bâtiment et des travaux publics. Souhaitez-vous devenir ingénieur BTP ? Cet article vous présente les formations à suivre dans une école d’ingénieur BTP et les débouchés.

Balise title: Intégrer une école d’ingénieur BTP en France

Meta-description: Souhaitez-vous intégrer une école d’ingénieur BTP ? Découvrez la formation à suivre pour devenir ingénieur BTP et les débouchés à travers cet article.

CAP BTP : formation et débouchés

CAP BTP : formation et débouchés

Le CAP est le premier niveau d’accès aux métiers du bâtiment. Ainsi, suivre un CAP dans le BTP peut permettre de trouver un métier dans le BTP. Le CAP peut aussi être vu comme un premier niveau de formation, qu’il est possible de poursuivre par un brevet pro, voire par un bac pro BTP.

Bac pro BTP : fonctionnement et débouchés

Bac pro BTP : fonctionnement et débouchés

Le Bac pro BTP est un diplôme permettant d’accéder aux métiers du bâtiment. Il s’adresse aux personnes souhaitant devenir professionnels qualifiés dans le secteur du BTP. Vous souhaitez passer un Bac pro bâtiment ? Place des Chantiers vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce diplôme.