Les appels d’offres dans le BTP

par

Candidater aux appels d’offres dans le BTP est un moyen très efficace pour trouver de nouveaux chantiers. Qu'est-ce qu'un appel d'offres ? Où trouver des appels d'offres ? Comment et pourquoi candidater aux appels d’offres ? Pour en savoir davantage, parcourez cet article de Place des Chantiers.
Les appels d'offres dans le BTP

Une grande partie du chiffre d’affaires des entreprises du BTP se réalise grâce aux appels d’offres. Répondre et candidater aux appels d’offres est donc un moyen très efficace pour trouver de nouveaux chantiers. Ces appels d’offres permettent aussi de gagner en expérience et de développer ses capacités techniques et professionnelles. Qu’est-ce qu’un appel d’offres BTP ? Où trouver des appels d’offres dans le bâtiment ? Comment et pourquoi candidater aux appels d’offres ? Pour en savoir davantage sur les appels d’offres, parcourez cet article de Place des Chantiers.

Qu’est-ce qu’un appel d’offres dans le BTP ?

Pour comprendre le fonctionnement des appels d’offres, il paraît d’abord essentiel de savoir de quoi il s’agit.

Appel d’offres : définition

Un appel d’offres dans le bâtiment correspond à un chantier proposé par une entreprise, qui recherche des artisans qualifiés pour le réaliser. Les entreprises du BTP sont donc mises en concurrence afin de trouver les artisans les plus aptes à réaliser un chantier.

Les appels d’offres concernent tous les chantiers engageant des travaux dont le montant est supérieur à 4 000 €.

Les appels d’offres sont un excellent moyen de développer ses compétences techniques et professionnelles, d’accéder à de nouveaux chantiers et de gagner en expérience.

Les différents types d’appels d’offres

Il existe deux types d’appels d’offres :

  • Les appels d’offres publics : Les appels d’offres pour les marchés publics sont très souvent soumis à des règles et procédures strictes, définies par le gouvernement. Les appels d’offres publics sont encadrés par le code des marchés, qui regroupe toutes les règles à respecter pour ces marchés publics.
  • Les appels d’offres privés : Au contraire des appels d’offres publics, les appels d’offres privés sont plus libres. Les marchés privés jugent eux-mêmes les candidats selon leurs propres critères. L’acheteur dédie généralement un appel d’offres à une entreprise particulière. Il est donc essentiel de se constituer un réseau pour faire connaître son entreprise BTP et ainsi avoir plus de chance de décrocher un marché.

Le Groupement momentané d’entreprises (GME)

Le candidat à un appel d’offres peut répondre isolément à un marché ou bien constituer un Groupement momentané d’entreprises (GME) afin de répondre à l’ensemble du marché et ainsi augmenter ses chances d’être retenu.

Qu’est-ce qu’un Groupement momentané d’entreprises ?

Un Groupement momentané d’entreprises (GME) est un accord privé passé entre plusieurs entreprises du bâtiment, pour s’unir de manière occasionnelle afin de décrocher un marché public. Un GME est généralement constitué pour répondre à un appel d’offres qui concerne un chantier de grande envergure. Un GME n’existe que pour la durée d’un chantier.

Il existe deux types de GME :

  • Le GME conjoint avec mandataire commun solidaire ou non : dans ce cas, le marché est divisé en lots de travaux et chaque entreprise est engagée pour son propre lot. Le mandataire peut être solidairement responsable, c’est-à-dire qu’en cas de défaillance d’un membre, la responsabilité des travaux lui incombe. Il peut aussi décider de ne pas être responsable.
  • Le GME solidaire : même si chaque entreprise n’effectue qu’un lot, elle est engagée pour l’ensemble du marché, en cas de défaillance (maladie, faillite, empêchements…) d’un des membres du GME. Une entreprise membre doit donc finaliser les travaux conjointement avec les autres membres.

La convention du GME

L’accord est régi par une convention écrite, signée par tous les membres. Elle fixe les règles de fonctionnement du GME, fixées par les entreprises elles-mêmes.

La convention doit comporter les éléments suivants :

  • Durée de la convention ;
  • Détermination de la nature juridique du groupement : conjoint ou solidaire ;
  • Durée de la solidarité et engagement de chaque membre ;
  • Désignation, mission et rémunération du mandataire ;
  • Gestion financière du groupement ;
  • Assurances demandées : Les entreprises du GME peuvent avoir leur propre assurance décennale ou une assurance décennale globale souscrite par le mandataire. Il est préférable de souscrire à une assurance « tous risques chantiers » pour l’ensemble du GME conjoint ou solidaire, afin de couvrir l’ensemble des risques, du chantier jusqu’à sa réception.

Les avantages de constituer un GME pour accéder à un marché

L’intégration à un GME présente de nombreux avantages pour chacune des entreprises qui en sont membres :

  • Candidature à un marché de grande envergure auquel les entreprises membres du GME n’auraient pas eu accès si elles avaient été seules ;
  • Coordination des travaux par un accord passé entre les membres du GME ;
  • Chaque membre est cotraitant et non sous-traitant et peut donc s’adresser directement au maître d’ouvrage ;
  • Un seul interlocuteur en la personne du mandataire du GME, pour traiter avec le maître d’ouvrage : le mandataire remet les offres, signe le marché, coordonne les prestations des membres du groupement, assure la gestion administrative et financière du marché en fonction de ce qui est prévu dans la convention.

Où trouver des appels d’offres dans le bâtiment ?

Il existe de nombreux supports de diffusion d’appels d’offres en France. En voici quelques-uns :

  • Le BOAMP : Les appels d’offres relatifs aux marchés publics, et supérieurs à 90 000 € doivent obligatoirement être diffusés sur le Bulletin Officiel des Annonces de Marchés Publics. Ce bulletin, accessible en ligne, donne accès à tous les appels d’offres publics existants sur le marché.
  • Le Journal Officiel de l’Union européenne (JOUE)
  • Les Journaux d’Annonces Légales (JAL)

Les appels d’offres publics peuvent aussi être diffusés sur la plateforme des achats de l’Etat : PLACE. Cette plateforme en ligne regroupe les profils des acheteurs et les appels d’offres.

Il est aussi possible de trouver des appels d’offres dans la presse spécialisée dans le BTP, comme le journal Le Moniteur. Ce journal vous informe sur les nouveautés BTP et les nouveaux appels d’offres disponibles dans chaque région.

Il existe également des sites web spécialisés dans les appels d’offres. Ces sites facilitent la mise en relation entre les maîtres d’ouvrage et les entreprises BTP. Parmi ces sites spécialisés, il y a France Marchés, E-marché Publics ou encore Marchés Online. Vous pouvez y renseigner vos capacités, définir le type de chantiers qui vous intéresse, afin de recevoir des annonces d’appels d’offres qui pourraient vous correspondre.

Enfin, pour trouver des appels d’offres, vous pouvez aussi vous rendre à la mairie de votre zone d’intervention, qui regroupe les appels d’offres du secteur. Ces appels d’offres peuvent aussi être diffusés dans la presse locale ou par voie d’affichage.

Un artisan doit organiser une veille sur ces différents supports d’affichage d’appels d’offres, afin de candidater en temps et en heure, et ainsi augmenter ses chances de décrocher des chantiers.

Candidater à un appel d’offres dans le bâtiment

Le fonctionnement des appels d’offres est simple. Le maître d’ouvrage crée un appel d’offres et le diffuse, en précisant ses besoins et ses attentes. Les entreprises intéressées par le chantier peuvent répondre à l’appel d’offres en présentant leur candidature. L’entreprise chargée du chantier est ensuite choisie par une commission d’appel d’offres.

L’importance de répondre aux appels d’offres

La plupart des artisans ne font pas la démarche de répondre aux appels d’offres, parce qu’ils en ont une vision négative.

De plus, les étapes pour candidater à un appel d’offres sont assez contraignantes et rigoureuses.

Néanmoins, répondre aux appels d’offres est un moyen très efficace pour trouver des chantiers.

Monter son dossier de candidature

Si vous êtes intéressé par un appel d’offres dans le bâtiment, et que ce dernier répond aux aptitudes de votre entreprise, vous pouvez constituer et délivrer votre dossier de candidature.

Toute entreprise, même une microentreprise a le droit de présenter sa candidature à un appel d’offres.

Vous devez d’abord télécharger le dossier de consultation des entreprises (DCE). Ce dossier comporte 3 documents essentiels :

  • Le règlement ;
  • Le cahier des charges avec les modalités administratives de l’appel d’offres : objet et durée du contrat… ;
  • Le cahier des charges comprenant les modalités techniques du chantier : description des prestations et travaux à réaliser.

Pour répondre à un appel d’offres, un artisan doit seulement candidater dans son domaine de compétence et pour la charge des travaux qu’il peut assumer.

Les pièces à fournir dans le dossier de candidature sont les suivantes :

  • Une déclaration sur l’honneur attestant qu’il n’est pas interdit à votre entreprise de candidater à un marché public ;
  • Les renseignements permettant de vérifier votre aptitude à exercer votre activité professionnelle, vos capacités techniques et la capacité financière de votre entreprise.

Pour répondre à un appel d’offres public, vous devez aussi présenter une lettre de motivation.

En plus de ces pièces obligatoires, il peut vous être demandé de fournir des pièces complémentaires telles que :

  • Une déclaration concernant le chiffre d’affaires de votre entreprise ;
  • Des déclarations de banques ou d’assurance des risques professionnels ;
  • Une liste des travaux réalisés par votre entreprise au cours des trois dernières années ;
  • Les titres d’études et titres professionnels des cadres de l’entreprise candidate.

Ainsi, les éléments de votre dossier de candidature permettront à l’administration de s’assurer que vous être apte à réaliser le chantier proposé.

La rédaction d’un mémoire technique

Finalement, après la constitution de votre dossier de candidature, vous devez répondre à l’appel d’offres. Vous devez alors rédiger un mémoire technique, dans lequel vous précisez un certain nombre de points :

  • Le descriptif des matériaux et matériels dont vous disposez ;
  • Vos expériences précédentes ;
  • Les moyens humains dont vous disposez ;
  • Le prix de vos prestations ;
  • Vos plages horaires d’intervention ;
  • Les mesures prises pour garantir la sécurité sur vos chantiers.

Comment augmenter vos chances de décrocher un marché ?

Afin de maximiser vos chances d’être retenu pour réaliser un chantier, vous pouvez mettre en application ces quelques conseils :

  • Choisissez bien les offres auxquelles vous candidatez : évitez de perdre du temps en répondant à des appels d’offres peu pertinentes et intéressantes pour votre entreprise. Réalisez une auto-évaluation et étudiez votre capacité à répondre à un appel d’offres, selon la localisation, la rémunération, le planning, les prestations demandées…
  • Soyez réactif et prévenant : Le maître d’ouvrage qui propose l’appel d’offres doit avoir l’impression que vous avez compris l’objectif et les enjeux de son projet et que vous êtes apte à le réaliser. Proposez-lui une stratégie et un budget qui correspond à ses attentes. Cela montrera votre engagement et votre motivation.
  • Montrez le professionnalisme de votre entreprise : constituez votre dossier de candidature en ajoutant une présentation de votre entreprise, avec des références, des photographies de précédentes réalisations, des récompenses, des témoignages et avis… Montrer la crédibilité et le sérieux de votre entreprise vous permettra d’être favorisé. Rassurez aussi le maître d’ouvrage sur votre professionnalisme et votre respect des délais.
  • Rassurez le maître d’ouvrage sur vos capacités : Argumentez sur les atouts et les qualités que vous possédez pour réaliser les travaux demandés : compétences, expérience, matériel performant…

Vous savez désormais tout sur les appels d’offres, comment les trouver et comment candidater. Répondre aux appels d’offres vous permettra de trouver rapidement des chantiers. Alors n’attendez plus !

Pour bénéficier de conseils pour trouver des chantiers, téléchargez gratuitement notre Guide pratique pour trouver des chantiers !

Guide pratique pour trouver des chantiers
Comprendre le déboursé sec dans le bâtiment

Comprendre le déboursé sec dans le bâtiment

La notion de déboursé sec dans le bâtiment peut être utile au moment de chiffrer un chantier. Le déboursé sec d’un chantier est en effet son coût de revient pour l’entreprise, hors charges. Calculer le déboursé sec peut ainsi être utile quand on cherche à réaliser un chiffrage de chantier de manière précise.

Chiffrer un chantier efficacement

Chiffrer un chantier efficacement

Le chiffrage d’un chantier est indissociable du métier d’artisan du bâtiment. Ne pas savoir chiffrer un chantier, c’est risqué d’être déficitaire, ou au contraire de faire fuir les clients à cause de tarifs excessifs. Alors, comment chiffrer un chantier quand on est professionnel du BTP ? Place des Chantiers vous donne quelques clefs pour établir vos devis travaux rapidement et efficacement.