Fiche métier : Maçon

par

Indispensable sur un chantier de construction, le maçon est l'un des premiers à intervenir afin de réaliser la structure d'un bâtiment. Combien gagne un maçon ? Quelles sont les formations qui existent pour devenir maçon ? Place des Chantiers vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le métier de maçon.
Fiche métier : Maçon

Le métier de maçon est essentiel dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics. Et pour cause, le maçon est l’un des premiers professionnels à intervenir sur un chantier de construction. Quelles sont les missions d’un maçon ? Quels sont les avantages et inconvénients du métier ? Combien gagne un maçon ? Quelles sont les formations qui existent pour ce métier ? Place des Chantiers vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le métier de maçon.

Le métier de maçon

Le maçon est un ouvrier du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics qui pratique la maçonnerie. Il intervient en particulier dans les travaux de gros œuvre.

Que fait le maçon ?

Le maçon a un rôle primordial et très important, car il est l’un des premiers à intervenir sur un chantier.

Le métier de maçon fait partie du gros œuvre, c’est-à-dire tout ce qui participe à la stabilité et à la solidité d’un édifice. Son rôle est de créer et mettre en place tous les éléments de la structure porteuse d’un bâtiment.

Un professionnel de la maçonnerie peut travailler sur de nombreux types de construction différents :

  • Maison,
  • Immeuble,
  • Piscine,
  • Monument,
  • Centres commercial,
  • Bâtiment industriel, etc.

Le maçon peut réaliser des chantiers de construction de bâtiments neufs, mais aussi de restauration d’anciens édifices. Il peut enfin travailler sur des chantiers de démolition.

Quelles sont les missions d’un maçon ?

Une entreprise de maçonnerie peut avoir des missions diverses et variées.

Ainsi, un maçon doit tour à tour :

  • Étudier les plans des architectes,
  • Préparer les fondations,
  • Couler la dalle,
  • Mettre en place la structure de l’édifice grâce à des éléments d’armature en béton,
  • Monter les murs et les cloisons par assemblage des matériaux avec l’aide des liants,
  • Appliquer les enduits,
  • Poser les planchers,
  • Fabriquer et poser le coffrage,
  • Mettre en place les blocs de fenêtre, de portes et de toute autre ouverture.

Réalisant les premières étapes d’un chantier de construction, après le terrassement, le maçon a de nombreuses responsabilités.

En effet, il est responsable de :

  • L’étanchéité des murs,
  • La solidité des murs,
  • L’isolation phonique et thermique,
  • Le respect des normes environnementales.

C’est donc un métier pour lequel l’assurance décennale est obligatoire.

Fiche métier : Maçon

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de maçon !

Outils de maçons et matériaux utilisés

Le maçon utilise un large éventail de matériaux différents, selon le type de travaux à réaliser, ce qui lui permet d’élargir ses compétences techniques et son savoir-faire.

Les matériaux utilisés en maçonnerie

Parmi ces matériaux, on peut retrouver :

  • Le béton,
  • La brique,
  • Le bois,
  • La pierre,
  • Le moellon,
  • Le bloc de parpaings,
  • La poutre,
  • Le ciment,
  • Le gravier,
  • Le sable, etc.

Les outils d’un maçon

Pour effectuer son métier, le maçon peut utiliser différents outils, tels que :

  • Une truelle
  • Un marteau
  • Une taloche
  • Une équerre ou une règle
  • Des ciseaux de maçon
  • Du fil à plomb
  • Une bétonnière
  • Un vibrateur électrique
  • Une découpeuse électrique
  • Un burineur

En plus de ces outils, le maçon doit respecter les règles de sécurité. Il doit donc porter un casque de chantier, des chaussures de sécurité et des vêtements adaptés au travail sur un chantier de construction.

Compétences et qualités requises pour devenir maçon

Même si le métier ne nécessite pas un niveau d’études élevé, exercer le métier de maçon exige des compétences et un savoir-faire particulier. Mais alors quelles sont les qualités et compétences qui définissent un bon maçon ?

Compétences techniques pour être maçon

Dans un premier temps, afin de réaliser un travail professionnel et de qualité, la maîtrise d’un savoir-faire, spécifique au métier de maçon est nécessaire.

Pour exceller dans son métier, un maçon professionnel doit :

  • Savoir lire les plans des architectes avec précision,
  • Connaître les techniques de pose de brique, de ferraillage, de boisage, d’application d’enduit,
  • Savoir réaliser un traçage, un repérage,
  • Connaître ses matériaux,
  • Maîtriser l’utilisation de ses outils,
  • Connaître des règles et des consignes de sécurité sur un chantier.

Bon nombre de ces compétences s’apprennent sur le terrain, d’où la nécessité de suivre une formation de maçon en alternance.

Compétences et qualités personnelles

Le maçon doit également avoir des compétences personnelles. Il doit :

  • Aimer travailler en plein air
  • Aimer le travail manuel
  • Avoir un sens de l’équilibre
  • Avoir le sens des responsabilités
  • Avoir l’esprit d’équipe
  • Avoir une bonne condition physique et une bonne santé
  • Être précis et rigoureux
  • Être organisé
  • Être disponible

Avantages et inconvénients du métier de maçon

Le métier de maçon, comme tous les métiers du secteur du BTP, présente des avantages et des inconvénients.

Les inconvénients

Le métier de maçon présente certains inconvénients et contraintes, à savoir :

  • Un métier très physique : Le métier de maçon exige une bonne santé et une certaine forme physique, car il implique très souvent de porter des charges lourdes. Ainsi, bien que le métier de maçon soit un métier accessible à tous, hommes et femmes, ce sont les hommes qui l’exercent le plus, car il demande beaucoup de force.
  • Des conditions de travail pénible : Le maçon est souvent dans des positions inconfortables et en hauteur sur un échafaudage. Travaillant généralement à l’extérieur, il est aussi régulièrement exposé à la chaleur, à la pluie ou à la neige. De plus, le maçon doit supporter les bruits et la poussière, présents sur un chantier.
  • Une grande amplitude horaire : Afin de réaliser un chantier dans les délais exigés, le maçon doit souvent travailler le soir, le week-end et même les jours fériés.
  • Des déplacements importants: Le maçon doit régulièrement effectuer des déplacements importants vers des chantiers éloignés de son domicile, car ces chantiers peuvent être situés dans tout le pays.

Les avantages

Exercer le métier de maçon n’a pas que des inconvénients. Au contraire, le maçon bénéficie de nombreux avantages intéressants.

  • Un travail au grand air : L’un des avantages du métier de maçon est le fait de travailler à l’extérieur, au grand air, et de ne pas être assis et confiné dans un bureau toute la journée.
  • Le développement de la créativité : Le maçon bénéficie de la créativité engendrée par l’exercice d’un métier manuel.
  • De nombreuses opportunités d’emplois : En effet, le secteur du BTP est très peu touché par le chômage et est l’un des premiers employeurs en France. La main-d’œuvre se fait de plus en plus rare, tandis que les besoins ne diminuent pas donc il existe beaucoup de postes libres, ce qui permet une bonne insertion professionnelle.
  • De bonnes évolutions de carrière : Le métier de maçon offre de bonnes évolutions de carrière en fonction de l’expérience et de l’ancienneté, avec la possibilité de se spécialiser, de devenir chef d’équipe ou chef de chantier ou encore de se lancer à son compte et devenir autoentrepreneur.
  • Un atout technique et économique : Avoir des compétences techniques dans le domaine du bâtiment permet au maçon de réaliser lui-même des travaux chez lui ou chez des proches, tout en économisant des frais de main-d’œuvre considérables.

Combien gagne un maçon ?

Le salaire d’un maçon dépend de son âge, de son expérience et de son ancienneté dans une entreprise.

Salaire d’un apprenti maçon

Le salaire d’un apprenti maçon est défini par la convention collective des ouvriers du BTP. Il se base sur un pourcentage du SMIC (1 554,58 € brut mensuel) et varie en fonction de l’âge et de l’année de formation de l’apprenti.

Âge/Niveau de formation 1re année 2e année 3e année
Moins de 18 ans 40% du SMIC 50% du SMIC 60% du SMIC
Entre 18 et 20 ans 50% du SMIC 60% du SMIC 70% du SMIC
Plus de 21 ans 55% du SMIC 65% du SMIC 80% du SMIC

Salaire d’un maçon débutant

Le salaire d’un maçon débutant correspond généralement au SMIC du BTP, c’est-à-dire 1 554,58 € brut mensuel. Là encore, le salaire du maçon peut augmenter en fonction de l’ancienneté et de l’expérience.

Salaire d’un maçon expérimenté

Un maçon expérimenté évolue souvent à des postes de chef de chantier ou chef d’équipe. Son salaire est d’environ 2600 € net mensuel et augmente proportionnellement à ses années d’expérience.

Salaire d’un maçon autoentrepreneur

Un maçon autoentrepreneur, c’est-à-dire qui se lance à son compte, peut fixer ses propres tarifs. Ainsi, le tarif de la journée de travail sur un chantier peut varier entre 280 € et 420 €. Le maçon autoentrepreneur peut alors faire un chiffre d’affaires mensuel de 5 500 €.

Tableau comparatif de la rémunération d’un maçon

Niveau d’expérience Salaire brut mensuel Salaire brut annuel
Apprenti 615 € à 1 230 € 7 000 € à 14 000 €
Débutant (1 à 5 ans d’expérience) SMIC (1 554,58 €) à 1 800 € 19 000 € à 22 000 €
Expérimenté (5 à 10 ans d’expérience) 1 950 € à 3 300 € 23 000 € à 39 000 €
Autoentrepreneur 2 800 € à 5 500 € 33 000 € à 66 000 €

Comment devenir maçon ?

Le métier de maçon, au même titre que la plupart des métiers du BTP, n’exige pas un niveau d’étude très élevé. Il peut être accessible directement après un CAP. Néanmoins, il existe plusieurs formations très intéressantes qui permettent d’acquérir une expérience professionnelle de qualité pour devenir maçon.

Le CAP maçon

Il est possible d’effectuer un Certificat d’Aptitude professionnelle, un CAP maçon ou CAP construction maçonnerie et béton armé. Le CAP se réalise sur 2 ans dès la fin du collège et la formation peut s’effectuer en apprentissage ou à plein temps. S’il le souhaite, l’étudiant qui réalise un CAP peut poursuivre sa formation en 1 an avec une Mention complémentaire ou en 2 ans avec un Brevet professionnel ou un Bac professionnel.

Brevet, Bac professionnel et BTS

L’étudiant peut également se former au métier de maçon avec un Bac professionnel Technicien du Bâtiment, organisation et réalisation du gros œuvre (TBORGO) sur 3 ans s’il n’a pas de CAP ou sur 2 ans s’il a déjà obtenu un CAP.

De même, le Brevet professionnel de maçonnerie est une formation en alternance qui s’effectue sur 2 ans et qui permet à l’étudiant d’acquérir des compétences et un savoir-faire technique et pratique du métier de maçon.

L’étudiant a aussi la possibilité de réaliser un BTS bâtiment (Brevet de Technicien supérieur) afin de prétendre à une spécialisation ou à des missions avec de plus grandes responsabilités.

Reconversion

L’AFPA, l’Agence de Formation professionnelle pour Adultes, propose également des formations et des apprentissages au métier de maçon, pour les adultes en reconversion.

Devenir maçon sans diplôme

Il est aussi possible de devenir maçon sans diplôme.

En effet, si une personne bénéficie d’au moins 3 années d’expérience dans le métier de maçon, elle peut demander une reconnaissance de qualification professionnelle à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, par le biais de la Validation par l’Expérience (VAE), afin de pouvoir exercer ce métier.

Vous savez désormais tout sur le métier de maçon ! Indispensable sur un chantier de construction et ayant des missions très diverses, le maçon n’a pas le temps de s’ennuyer. Les offres d’emplois et les opportunités d’avenir sont nombreuses et même s’il existe des formations accessibles à tous, le métier de maçon ne requiert pas un niveau d’étude très élevé.

Pour vous informer sur d’autres métiers du BTP, consultez notre catégorie Formations et Métiers sur Place des Chantiers.

Guide pratique pour trouver des chantiers
Fiche métier : Menuisier

Fiche métier : Menuisier

Le menuisier fabrique, répare et installe les éléments de second oeuvre, en travaillant principalement le bois. Vous souhaitez vous spécialiser dans les menuiseries ? Découvrez toutes les informations à connaître sur cette profession à travers cette fiche métier du menuisier.

Fiche métier : Carreleur

Fiche métier : Carreleur

Le carreleur joue un rôle important dans l’esthétique d’un bâtiment car il est spécialisé dans l’habillage des sols et des murs avec des carreaux. Cette profession vous intéresse ? Parcourez la fiche métier carreleur et découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce métier !

Fiche métier : Peintre-décorateur

Fiche métier : Peintre-décorateur

Le peintre-décorateur est un professionnel du bâtiment spécialisé dans l’utilisation de peinture en décoration. Vous souhaitez vous informer sur cette profession ? Consultez cette fiche métier du peintre décorateur pour en savoir davantage !